Piccoli Momenti a Burano #2 !

Ne regarde pas ton calendrier, je vis hors du temps en ce moment !

Je te parlais de Burano ici

C’est un programme tv qui me pousse à venir t’écrire quelques lignes ce soir avant qu’un reportage sur Arte ne commence … à 20h50, un documentaire sur le Ghetto de Venise, je ne l’ai pas vu (le reportage !) mais je pense qu’il doit être riche d’enseignements : j’ai été subjuguée par tant de choses dans cette ville dont j’étais gonflée d’apriori ! Le Ghetto a suscité en nous plein plein de questions (comme d’autres petits coins aussi et dont je te reparlerai bientôt), je pense trouver quelques réponses dans le programme de ce soir qui sera, sans aucun doute, retransmis en replay si tu n’as pas l’occasion de te poser dans ton canapé – et tu aurais bien raison de profiter du grand air et d’une belle et douce soirée  !

Un petit coin de Venise délaissé par les touristes, une histoire de plusieurs siècles, premier ghetto de la Grande Histoire, de quoi se nourrir du passé comme je l’aime …

« Le destin, marqué par les drames et la répression, mais aussi le brassage culturel, de la communauté juive de Venise, qui fut reléguée dans le premier ghetto de l’histoire.

Destination prisée des touristes et des amoureux du monde entier, Venise recèle un passé méconnu, moins romantique mais d’autant plus fascinant : l’histoire de sa communauté juive. En mars 1516, la République de Venise décide de tolérer en ses murs les juifs, qui ont longtemps été exclus de la ville. Ils sont alors relégués dans un quartier où ils vivent à l’écart du reste de la population. C’est au bord de la lagune, dans l’actuel quartier de Cannaregio, que se développe le premier ghetto de l’histoire, que les habitants ont interdiction de quitter la nuit venue. Puisant ses racines dans une fonderie (getto en vénitien) qui occupait les lieux autrefois, le mot « ghetto » va dès lors s’imposer comme un synonyme de résidence forcée, mais également d’exclusion et de persécution.

Cinq siècles d’échanges.

Pour autant, l’histoire du ghetto de Venise ne se résume pas à la relégation des juifs. Devenu aujourd’hui un quartier résidentiel apprécié pour sa qualité de vie, il reflète cinq siècles d’échanges entre ses habitants marchands et le monde extérieur. Il témoigne aussi d’une immigration importante qui en a fait un lieu cosmopolite et vivant. Si les Juifs vénitiens se sont installés aux quatre coins de la ville depuis le démantèlement du ghetto par Napoléon, qui leur octroya le statut de citoyens à part entière, le Cannaregio demeure au cœur de l’identité religieuse de toute une communauté.

A très bientôt …

Enregistrer

Enregistrer

Une réflexion au sujet de « Piccoli Momenti a Burano #2 ! »

  1. Voilà un reportage que je ne vais pas louper en replay !
    J’ai visité ces quartiers, ancien et nouveau ghettos de Venise, et ai été interpellée par leur histoire.
    J’aime tes images qui me replongent dans mon voyage.
    Belle Fête des Mamans !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *