Besoin d’images redimensionnées ?! #tutoinside

 

C’est vrai, je l’admets, je te livre parfois des listes un peu tordues d’images à avoir pour la réalisation de mes projets en Atelier mais tu verras qu’après ces quelques lignes, le redimensionnement et le recadrage de tes images n’auront plus de secret pour toi !

Je profite d’ailleurs de ce message pour t’annoncer une nouvelle rubrique, celles des tutos, que tu pourras retrouver facilement en cliquant sur l’onglet, là, à ta gauche de l’écran !


Pour retravailler tes images, tu dois disposer d’un logiciel de traitement d’image type Photoshop ou Gimp …

Tu peux trouver sur Internet des logiciels Free Ware si tu n’en as pas d’installé sur ton ordinateur. Les captures d’écran qui suivent sont tirées de Photoshop, mais toutes les actions citées sont réalisables avec n’importe quelle autre interface !

Clique ici pour télécharger le PDF !

A très vite …

 

De l’utilisation d’un Cahier du Jour !

Oui, tu l’appelleras comme tu veux …

Y’a les adeptes du Planner, ceux du BuJo plus connu sous la dénomination un peu loufoque de Bullet Journal : t’y retrouves-tu dans tout ça ?! Moi, ce qui me fait doucement rigoler, c’est comment une nouvelle mode génère un nombre fulgurant de produits dans les rayonnages des bonnes grandes librairies … Ok, je fais de suite mon meaculpaettralala : je craque comme toi pour certains produits tendance mais je ne tombe pas pour autant dans une logique de fonctionnement qui ne correspond pas forcément à ma manière de faire … Mais j’ai jeté ce qui ne me parle pas : je ne vois pas l’utilité de savoir si mon ménage a été fait tel jour, si mes plats sont équilibrés au point d’en faire une priorité dans mon cahier, adieu trakers et autres codes qui, à mon sens, ne font que complexifier une méthode qui, dois-je te le rappeler, est censée te simplifier la vie !!!! (à moins, bien sûr, que ce soit le but de ton cahier à toi !)

Pourquoi je te parle de ça aujourd’hui ?!

C’est la petite histoire d’un compagnon de route qui me suit depuis des années. En réalité, il n’est pas vraiment seul; l’actuel a une série de petits frères qui sont rangés sur une étagère à l’atelier, je te parle là de mon cahier du jour ! Ce billet fait suite à une demande récurrente des personnes que je rencontre lors de mes déplacements; déplacements que je ne peux effectuer sans ce précieux cahier car j’y note TOUT ce que je ne dois surtout pas oublier : comment j’organise mon cahier ?!

Avant, j’étais surement un peu comme toi ou toi : j’écrivais tout sur des petits morceaux de papiers. Morceau de musique entendu à la radio, recette de cuisine, liste des choses à amener lors d’un atelier, un voyage, un rdv chez le dentiste, une prochaine date d’atelier, une commande à faire à tout prix, un numéro de téléphone, des livres à lire …

Bref, face à ma désorganisation légendaire, j’oubliais un certain nombre de choses et désespérais – trop – souvent mon entourage … et moi-même !!!

Ce cahier est donc un palliatif, une béquille, un deuxième disque dur pour mon cerveau ! Mais quel est l’intérêt de venir t’en parler alors que la toile foisonne de vidéos concernant le sujet – je pense notamment à Solange Te Parle (d’ailleurs, si tu ne la connais pas, je t’invite à visionner sa vidéo sur son Bujo, il est un condensé de sa déjanterie que j’apprécie particulièrement …)

Avec les années, j’ai réussi à trouver un équilibre entre le vraiment fonctionnel et l’effet gadget du phénomène : mon cahier gère aujourd’hui les indispensables et pour couronner le tout, j’ai trouvé Les Trucs qui me correspondent et me permettent d’être organisée au mieux, de m’y retrouver très rapidement et surtout de ne pas le laisser en plan au bout de 3 semaines d’utilisation – ce qui est visiblement le cas de beaucoup de personnes qui se mettent à tenir un Bujo ou un planner.

Pour te la faire courte …

Mes cahiers ne commencent pas un 1er Janvier et ne finissent pas le 31 Décembre : dès que j’en fini un, j’en commence un nouveau ! D’un point de vue format, j’ai tout essayé : je sais depuis 3 cahiers que j’ai besoin d’un grand format (A4), et les QuoVadis ligné ou à carreaux sont ceux dont le papier correspond le mieux à mes attentes : des pages un peu épaisses qui ne laissent pas passer l’encre des feutres que j’utilise, une couleur crème que je préfère au blanc, un papier très doux sur lequel la pointe des feutres glisse parfaitement. Ça peut paraitre anecdotique, mais tous ces détails font que je me sens parfaitement à l’aise sur ce support, c’est un gage pour avoir envie de le remplir !

Et parce que c’est toujours plus sympa d’être accompagnée par de jolies choses, j’habille mes cahiers d’une couverture « maison » à chaque fois nouvelle : le dernier était en tissu … L’actuel est habillé d’une carte routière retravaillée …

L’intérieur du protège-cahier me permet de stocker mes cartes de visite, celles que l’on me donne pendant mes déplacements, les notes que j’aurais prises sur des petits bouts de papiers en vue de les intégrer dans mon cahier et tous les petits stickers que j’utilise pour mes codes couleurs ou codes graphiques …

Je sais maintenant, avec l’expérience, quelles parties seront nécessaires à mon organisation : un calendrier à l’année, puis une demi-page par mois …

Personnellement, ces deux formes de calendriers me suffisent pour visualiser rapidement ce que je ne dois pas oublier dans les grandes lignes …

D’un point de vue organisation, comment je m’y retrouve ?! (… ou la magie des Masking Tapes !)

Sur ma page de garde, mon sommaire complètement personnalisé !

Ils correspondent à mes parties dans le corps du cahier : très visuel, je m’y retrouve très rapidement !

Ensuite, j’ai des sous-parties, repérables également grâce à un code couleurs, ici, pour préparer chacun de mes Ateliers, récolter mes idées, le matos nécessaire à chaque objet, les liens intéressants sur le net concernant chaque thématique.

Je réserve ensuite une double-page pour chaque item …

Dans la partie « Ateliers », j’ai mes espaces consacrés au récapitulatifs de kits par projet, sketches des pages, fiche technique, liste de billets pour mon blog …

La partie la plus importante du cahier est consacrée à mon organisation semaine après semaine : chaque dimanche soir, je remplis ma double-page concernant toutes les tâches qu’il serait bon d’avoir accomplies en fin de semaine … code couleur pour voir ce que j’ai accompli (point vert …); je reporte ensuite la semaine suivante les items qui n’ont pas trouvé de place dans mon emploi du temps !

Pour m’y retrouver encore plus facilement, j’ai trouvé dernièrement ces petits onglets qui sont non seulement très mignons mais accessoirement forts utiles …

A la fin de mon cahier, des pages sont réservées à ces trouvailles que tu trouves géniales à partir du moment où tu ne les oublies pas !!!

Et pour finir, Le Petit Détail qui pourrait être parfaitement utile …

Voilà, je pense t’avoir dévoilé la face cachée d’une partie des coulisses qui rythme mon quotidien ! Tu fais comment, toi, pour ne rien oublier ??!!!

A très vite …

L’intégrale en Fiches Techniques … Tes Clics & Mes Clacs #saison 2 !

Tu n’as pas pu nous rejoindre cette année lors de la deuxième Saison des Ateliers en Ligne 100% Déco ?!

Tu as envie de te faire plaisir avec une ou deux fiches techniques ?! Elles sont par ici à l’unité …

Tu es gourmande et tu as du temps devant toi dans les jours, semaines ou mois à venir … Ce n’est pas un problème : retrouve l’intégralité de cette dernière saison sur la Boutique des Ateliers

Et pour te donner l’eau à la bouche, quelques images !

(en cliquant sur chacune, retrouve plus d’images de chacun des Ateliers …)

Je suis sûre que tu pourras trouver ton bonheur parmi les plus de 60 fiches techniques disponibles en boutique !

A très très vite …

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Give Your Scrap … Tuto inside !

 

Leur énergie m’étonnera toujours …

Elles en ont à revendre et chaque année, c’est un vrai plaisir de pouvoir apporter ma petite contribution à leurs challenges ! Tutti et Fidji, je vous en ai déjà parlé à plusieurs reprises …

L’objet de ce nouvel élan en ce début d’année est dirigé vers l’Association « La Cravate Solidaire », fondée par trois étudiants en École de Commerce, qui ont constaté que les personnes en insertion ou réinsertion professionnelle n’ont pas forcément les moyens d’acheter une tenue pour un simple entretien ou leurs premiers jours de travail. L’Association loi 1901, créée en 2012, est aujourd’hui reconnue d’intérêt général.

108564271

Retrouvez toutes les informations sur cette Association sur le blog de Give Your Scrap !

« Vous l’avez compris, la collecte de vêtements pouvant être utilisés dans le cadre professionnel : costumes, chemises, cravates pour les hommes ; robes, jupes, tailleurs, chemisiers… pour les femmes et bien sûr les accessoires (ceintures, chaussures…) est l’un des fondements de l’association. A ce jour, plus de trois tonnes de vêtements ont été collectées et plus de 500 kilos redistribués.

Vous pouvez donc, si vous le souhaitez, faire parvenir ce type de dons à l’antenne de l’association la plus proche de chez vous. Bien sûr, il s’agit de vêtements ou d’accessoires d’occasion mais ils doivent être en bon état et pouvoir être réutilisés sans problème. Il y va de l’image de son nouvel utilisateur auprès de son potentiel futur employeur !

Dans le cadre de notre initiative au profit de La Cravate Solidaire , nous avons imaginé d’apporter un petit plus à la « panoplie » professionnelle des bénéficiaires. Un petit accessoire tout simple mais qu’ils pourront choisir à leur goût et qu’ils pourront conserver lorsque leurs galères professionnelles seront derrière eux.

Nous vous proposons en effet de réaliser des Porte-Cartes de visite en feutrine »

Voilà donc où je veux en venir !!!

Je vous propose aujourd’hui un petit tuto pour réaliser très facilement un porte-cartes … il vous faudra – Top Chrono ! – 20 minutes pour le réaliser !

Très simple pour celles qui auraient des appréhensions avec la couture, je vous assure que vous y arriverez sans problème …

Si vous avez des questions techniques, je me ferai un plaisir de vous répondre !

Et pour que ce challenge casse la Baraque encore une fois, je vous propose de partager ce pas à pas : il est « libre de droit » et réalisé tout spécialement pour GYS. Les porte-cartes sont à envoyer avant le 29 Février …

tutoA très bientôt, on compte sur vous !

Nouveau Tuto … surprise inside !

Le voici fin prêt …

Un nouveau Tuto pour la Boutique des Ateliers : The Sac à Bricoles, qui vous permettra de ranger, d’organiser, de retrouversanschercherdesheures vos ciseaux, vos crayons, le découd-vite qui se planque tout le temps, les pinceaux jamais à leur place … Adaptez sa fonction à vos besoins !

Scrap, couture, mixedmédia, il n’appartient qu’à vous d’en faire le sac dont vous rêviez … et dont vous serez fière puisque c’est vous qui allez le réaliser !!!

Une fiche technique riche d’images et complète de bout en bout pour fabriquer ce sac multipoches : des compartiments sur tout le pourtour pour ranger chaque chose à sa place, deux grandes poches sur les côtés de la partie centrale pour les objets volumineux et une poche zippée sur le centre pour protéger les objets plus fragiles.

07
06
01
02
04
05

03

Retrouvez-la … ici … en boutique.

Mais mais mais, je vous parlais de surprise … hé hé !

Jusqu’au lundi 1er Février, date du prochain Atelier mensuel, inscrivez-vous à l’Atelier en Ligne « Tes Clics et Mes Clacs ! » et recevez en cadeau cette nouvelle fiche technique : elle sera automatiquement téléchargeable lors de la validation de votre panier.

Si vous voulez voir ce que nous avons fait depuis le début de la Saison, retrouvez quelques images … Tous les Ateliers publiés depuis Octobre sont bien sûr encore en ligne !

Et pour vous donner une idée de ce qui vous attend Lundi si vous rejoignez la communauté des Déglingos du Ciboulot, quelques images du projet que je vous propose ce mois-ci …

08

12

15

Si avec ça je n’ai pas suscité quelques envies !!!

A très vite …

Un Carnet … tuto inside !

Quand un motif vous inspire (Merci Bid’ pour ton joli T Shirt ! ) …

Qu’un tissu vous fait de l’œil …

Que votre cahier du jour a besoin d’un petit coup d’neuf …

Qu’un besoin de se faire plaisir devient irrésistible !

32

31

… Je partage avec vous ces petits moments de bonheur

Après avoir découpé un grand rectangle dans le tissu de votre choix pour réaliser votre protège-cahier, munissez-vous de feutrine et de Vlieseline double face thermocollante … Découpez un rectangle de feutrine dans lequel vous allez réaliser votre motif et un rectangle de vlieseline légèrement plus petit. Avec votre fer à repasser, thermocollez la Vlieseline sur la feutrine.

a

Dessinez votre motif sur le papier de la Vlieseline puis découpez-le !

b

Pour éviter que mon bonhomme ne se retrouve avec un visage à motifs, j’ai intercalé entre le fond et mon motif un petit morceau de tissu écru, collé lui aussi à la vlieseline thermocollante …

c

Thermocollez dans un premier temps le petit morceau de tissu écru après avoir repéré où vous souhaitez que soit positionné votre motif puis thermocollez le visage : un petit conseil pour que votre feutrine ne soit pas cramée et collée au fer endommagée … faites attention à la chaleur de votre fer à repasser !

d

Rajoutez les petits détails qui vont bien …

e

Pour compléter ma petite composition …

Petit conseil : si vous deviez écrire un mot, pensez à le réaliser à l’envers sur l’envers (vous me suivez ?!) pour qu’une fois découpé, il soit dans le bon sens de lecture ! Puis même procédé que le motif précédent … Fixez toutes vos pièces au fer à repasser !

f

Puis réalisez des petits points avec un fil en ton sur ton pour appliquez votre motif …

21

Réalisez certains détails avec des petits points de broderie tous simples – ici un point arrière …

g

25

Yeah … nous arrivons sur la dernière ligne droite : la conception du protège cahier !

Équilibrez à gauche et à droite pour que vos deux rentrés soient de la même taille, réalisez de petits ourlets sur les deux bords …

28

Puis cousez à points invisibles les rabats de votre protège-carnet !

30

C’est prêt !!!

32

31

 

Alors, vous vous lancez ?!!

A très bientôt …

Recycling Paper … tuto inside !

Une idée qui vous traverse l’esprit …

Une petite heure devant vous …

Plus aucune raison de reculer !

Recycling Paper ... tuto inside !
Recycling Paper ... tuto inside !

Je suis sûre que vous avez tout ça dans vos tiroirs …

Et puis c’est tellement plus joli !

 

Recycling Paper ... tuto inside !

même à l’intérieur avec le verso du papier … mes préférés de chez 4h37 !

Recycling Paper ... tuto inside !

Voilà, une idée si le temps est tout gris ce weekend …

A très bientôt !!!

Je snoode, tu snoodes … ils snoodent # tuto inside !!!

 

Bonjour,

 

Au coeur de l’hiver, il n’y a pas que le cou des filles qui doit rester bien au chaud !

De jolis cols aux allures masculines pour ces deux loups de mer …

Merci les gars, vous êtes des amours !!!

 

Damien-Alexred.jpg

 

Retrouvez le tuto du double snood ici

Pour Monsieur préférez un point simple type « double-bride » façon filet, en deux mots, évitez le point de coquille !

 

Pour le snood « Tube », une simple succession de mailles serrées sur une chainette d’environ 90 mailles (adaptez selon la grosseur de votre laine …) et montez en rond (après avoir fermé la chainette d’une maille serrée) jusqu’à la hauteur désirée !  

Aucune couture : le top non ?!

Pour un travail plus souple et plus agréable à porter, n’oubliez pas d’augmenter la taille de votre crochet : pour une laine habituellement crochetée en 5 prenez du 8, du 8 prenez du 12 … Sachez qu’il existe aujourd’hui de très gros crochets !

 

A très bientôt …

Je snoode, tu snoodes, elle snoode # le tuto !!!

 

Bonjour !

 

Pas plus tard que la semaine dernière, je vous disais qu’un peu plus de temps s’offrait à moi ces jours-ci … et bien j’ai l’impression d’encore moins toucher terre !

Non, ce n’est pas ça, c’est qu’avec cette impression de pouvoir faire beaucoup de choses, je me lance dans tellement de projets que j’ai du mal à trouver un lien, et du coup je me perds un peu … mais c’est tellement bon !!!

 

Comme promis, me voici aujourd’hui avec le tuto que certaines attendent patiemment depuis fort longtemps … Ca va, nous sommes encore en hiver, votre snood vous servira encore cette année, c’est sûr !!!

Un conseil si vous souhaitez le réaliser dans le weekend (mais si c’est possible !), choisissez une grosse laine : en quelques heures il sera fin prêt !

 

Pour faire simple, un snood est une écharpe, plus ou moins longue, que l’on va assembler par ses extrémités de manière à pouvoir se l’enrouler autour du cou …

Vous pouvez donc dès à présent transformer une écharpe déjà réalisée ou achetée dans le commerce en snood ! Attention toutefois: en fin de billet, une astuce toute bête dans la manière d’assembler votre écharpe, histoire que votre snood « tombe » bien une fois sur vos épaules !!

 

Alors tout d’abord des images …

Aujourd’hui, voici les explications pour réaliser un snood au Point de Coquille !

Rappelez-vous …

 

1-copie-1

 

Réalisé avec un fil plutôt fin, votre snood n’aura pas trop de volume … idéal pour des temps plutôt doux ! Plus vous utiliserez un fil épais, plus votre snood aura d’envergure, mieux vous lutterez contre des froids rigoureux !

 

Adaptez bien évidemment votre crochet à la grosseur de votre fil.

Toutefois, pour ce genre d’ouvrage, j’ai tendance à utiliser des crochets plus gros pour un point souple et un résultat plus vaporeux …

 

Pour le snood ci-dessus, un crochet 4 était recommandé pour l’épaisseur de la laine, j’ai choisi un crochet n°5 … Pour une laine habituellement crochetée en 8, je choisirais volontiers un n° 10 ! A vous de voir, par le biais d’un échantillon par exemple, le crochet idéal pour la laine que vous avez choisie !!!

 

Les snoods suivants sont réalisés dans des laines beaucoup plus épaisses … mais avec la même technique que les premiers de ce billet !

Des résultats bien différents pour une même technique …

 

lolo

 

Un bon gros snood pour ma p’tite soeur Jenny pour braver la grisaille parisienne !

 

jenny 2

P1170026 copie

 

 

Sitôt reçu, sitôt shooté ;D ! Merci Débo !!!

 

débo 1débo 2

 

Comment faire ?

Voici voilà …

 

Pour un snood réalisé avec un crochet n°8 (laine habituellement crochetée en 6 …), monter une chaînette de 175 mailles + 3.

 

Rang 1 : réalisez 3 doublebrides dans la 4ème maille de votre chaînette – passez 2 mailles de la chaînette et réaliser une maille serrée dans la maille suivante  – Passer 2 mailles chaînettes et réaliser 7 doublebrides dans la maille suivante –  une maille serrée … Répétez ceci jusqu’à la fin de votre chaînette : une maille serrée / une doublebride !

Votre rang doit se terminer pas 4 doublebrides

Faire une maille en l’air et tournez votre travail …

 

Rang 2 : faire une maille serrée puis 3 mailles en l’air – une maille serrée dans la maille serrée du rang 1 – 3 mailles en l’air et une maille serrée dans le 4ème doublebride de la coquille du rang 1 – 3 mailles en l’air une maille serrée dans la maille serrée du rang 1 … et ainsi de suite jusqu’à la fin du rang !

Faites une maille en l’air et tournez votre travail …

 

Rang 3 : faire une maille serrée puis le même système de 3 mailles en l’air et une maille serrée comme le rang 2 …

Terminer par une maille en l’air et tournez votre travail !

 

Rang 4 : faire une maille serrée et commencer un rang de coquilles comme au rang 1 = 7 doublebride à piquer dans la maille serrée du rang 3 … les coquilles de ce rang se retrouvent en quinconce par rapport à celles du rang 1 !

 

Un petit schéma pour visualiser tout ça !!!

 

 

tuto 1

 

Vous pouvez bien évidemment faire votre pièce au crochet plus ou moins longue, selon si vous souhaitez que votre snood puisse faire 1, 2 voir 3 fois le tour de votre cou ! Aidez vous d’une écharpe que vous avez près de vous pour prendre vos mesures et adaptez votre projet à vos désirs !!!

 

Pour ce qui est de la hauteur, c’est bien évidemment selon votre goût : montez tant que vous le souhaitez, pour se faire après avoir fini le rang 4, reprenez la grille au rang 1 … et poursuivez jusqu’à la hauteur désirée !

 

Si toutefois vous souhaitiez faire plus simple, vous pouvez le réaliser en mailles serrées (choisissez alors un crochet beaucoup plus gros pour que votre travail soit souple ..) ou en simple brides ou doublebrides …

Des exemples pour les grands froids !

 

photoed

Le Montage …

Une fois votre morceau de crochet finalisé, il est temps de l’assembler !

Pour ma part, je ne coupe pas la laine de ma pelote une fois ma dernière maille réalisée : je passe ma pelote dans cette dernière maille pour réaliser un noeud et j’assemble mes 2 extrémités au crochet avec des mailles serrées …

 

La petite astuce pour assembler vos 2 pièces …

On imagine : le rectangle fait de 2 parties, les pointillés étant la représentation de la pliure … Au lieu de simplement plier en 2 votre écharpe et de coudre les 2 extrémités, vrillez la partie 2 d’un tour avant de l’assembler à la partie 1 …

 

tuto 2

 

Votre snood aura une belle tenue sur vos épaules !

Il ne vous reste plus qu’à rentrer les petits fils de vos changements de pelotes.

Maintenant, j’attend vos versions … il me tarde de voir les jolies choses que vous allez réaliser !!!

 

A très bientôt ?!